Les différents types d’ancres de liens en HTML.

ancres SEO

Faire du référencement pour n’importe quel client ou pour votre propre site nécessite de ce pencher sur une stratégie de liens internes et externes. Ce n’est plus à prouver. Avoir des backlinks a été jugé par l’ensemble de 80 experts SEO comme le facteur n°1 à une stratégie SEO pour améliorer le référencement naturel d’un site. Mais il ne faut pas pour autant faire n’importe quoi 🙂

La sortie de l’algorithme Penguin en 2012 par Google a secoué le monde du SEO et à toucher environ 3% de toutes les requêtes de recherche en anglais, allemand, chinois, arabe et autres langues populaires. Cet algorithme a été créer pour faire la chasse aux ancres douteuses et à pénaliser beaucoup de site. Aujourd’hui nous ne pouvons plus avoir que des ancres optimisées sans se prendre une pénalité par Penguin. Zoom sur les bonnes règles en termes d’ancres de lien pour ne pas être pénalisé et pour gagner des places dans les pages de résultats de Google.

Qu’est ce qu’une ancre en SEO

Encore appelées hypertextes, les ancres constituent des éléments qu’on retrouve sur une page HTML. Ces liens permettent aux visiteurs web d’avoir une  navigation fluide avec la possibilité de se diriger vers de nouvelles adresses de manière aisée. Il s’agit des liens hypertextes qui offrent la possibilité de lier entre elles les différentes  pages d’internet. Les ancres permettent une navigation et une redirection  vers d’autres sources comme des documents, un serveur ou tout simplement vers un fichier HTML qui se trouve vers un autre serveur qui héberge  la page en question. Dans le référencement naturel, on dénombre plusieurs types d’ancres de liens HTML qui pourront vous servir pour votre maillage interne.

Avant tout sachez si nous partons du principe que nous travaillons le SEO, les ancres Nofollow n’apportent pas de jus SEO et sont donc inutiles.

L’attribut de lien Nofollow se note en html dans le code par ce type de liens : <a href=http://www.urldemonsite.com rel= nofollow>.

Zoom sur les différentes ancres possibles :

Les différentes ancres considérées par les moteurs de recherche

L’ancre optimisées avec une correspondance exacte.

Lorsqu’un consultant SEO prend la décision d’orienter les visiteurs vers un article précis qui définie un terme clé, il utilise l’ancre reprenant le mot clé à positionner, comme ceci <a href=”Indiquez ici l’URL de votre site ou de votre landing page”>le mot-clé</a> . On parle dans ce cas de correspondance exacte. L’avantage avec ce type d’ancre est son caractère clair et précis. En effet, les visiteurs et les moteurs de recherche n’auront pas beaucoup de peine à comprendre la thématique des contenus textuels publiés. Google estime que les contenus d’ancres sont des descriptions de liens.

ancre optimisée

L’ancre avec correspondance partielle.

Semblable à la correspondance exacte, la correspondance partielle se sert des mots clés liés au thème de la page. Il existe cependant une différence entre les deux. En effet le mot clé principal est employé, mais n’apparaît pas seul. Les termes en supplément rendent cette ancre partielle, mais pas parfaite. Ce type de contenu possède une multitude d’avantages. Dans un premier temps, il donne la possibilité de faire des modifications de telle sorte qu’il soit bien ancré dans le texte de l’article de blog. Dans un second temps, le mot clé principal utilisé sert au maintien de la pertinence du site.

ancre mix

 

L’ancre marque.

Le contenu de ce type d’ancre se sert d’un nom, d’un nom de marque, d’un nom d’un site. Le lien inclus dans ce  nom est utilisé pour diriger le lecteur vers une publication contenue dans une autre page du même site web.  Ainsi le nom employé pour faire cela désigne une ancre de lien appelée « marque ».  Google estime que c’est une ancre saine qu’il ne peut pas pénaliser. Ainsi,  en utilisant une marque,  Google augmente la visibilité à chaque site qui s’en sert pour sa communication digitale. Il est conseillé de se servir de ce type d’ancre de lien quand la marque est assez célèbre.

ancre marque

L’ancre générique.

Les ancres génériques sont les ancres qui s’utilisent quand on cherche à détourner l’attention de visiteurs ou des internautes. Dans ces conditions, le lien est beaucoup plus mis en avant.

Comme exemple d’ancres génériques,  nous avons généralement: la page, le billet/l’article, cliquez ici, en savoir plus, ici, en lire plus, et bien d’autres.

ancre cliquez ici

Cette approche est une manière claire et nette d’amener les lecteurs à se rendre sur une autre page, en leur présentant un lien cliquable. Cependant, ils n’autorisent pas Google  à avoir des informations sur la thématique du lien. Vous devez le retenir à chaque fois que vous voulez vous servir des ancres génériques. Mais nous savons que Google est en capacité à comprendre la thématique de l’article et associé cette thématique à l’ancre générique. Il n’est donc pas stérile d’un point de vue jus SEO.

 

L’ancre du type “titres des publications”.

Se servir du titre de la publication au sein de l’ancre de lien semble être naturel pour Google. Ceci offre l’avantage  aux visiteurs d’avoir des informations précises sur la thématique du contenu. Le seul point négatif est qu’il peut souvent être compliqué d’ajouter ce type d’ancre de lien à l’intérieur du texte. Ainsi, il sera question de faire des mises en page. Le plus important est l’utilité du lien vis-à-vis des lecteurs.

ancre titre article

L’ancre URL.

Ici, il s’agit juste d’une URL dépourvue de modification encore moins d’ajout. De cette manière, au lieu de rédiger un contenu textuel, vous faites juste une copie de l’URL de la page. Ainsi, l’URL doit être précise et surtout correcte. Au cas contraire, vous risquez ne pas voir votre page s’afficher.  

ancre url

 

Les ancres images

Lorsque vous faites un clic sur une image, elle vous oriente directement sur une autre page internet. Dans ces conditions, l’image se comporte comme un bouton HTML. Ainsi, l’ancre de lien se situe au niveau de l’attribut Alt de la balise appartenant à l’image.

 

 

Mon conseil en terme de répartition des différents types d’ancres pour ne pas être pénaliser par Google:

 

La règle importante en terme de stratégie de Backlink est de garder des liens aux types d’ancres variés. Il faut que se soit le plus naturel possible.

Selon mes études de cas, la formule magique est d’avoir des liens sur des pages à la thématique proche de votre page destination, avoir au moins deux liens sur ce site externe, éviter d’avoir plus de deux backlinks sur une page vers le même site et d’avoir une répartition des ancres suivantes :

50% – ancre marque

25-15% – Mots-clés à correspondance exacte et partielle

10-15% – ancre URL

10-15% – ancre Titre de la page 

5-1% – Textes génériques d’ancrage

 

Besoin de gagner des places sur Google ? Besoin de gagner des backlinks de qualité ? Besoin d’une proposition ? rendez-vous sur notre page agence SEO →