Article

optimiser la rédaction des fiches produits

6 conseils SEO pour optimiser la rédaction des fiches produits !

Vous le savez sans doute, le trafic est le carburant de votre e-commerce.

Cependant, pour être fructueux, ce trafic doit convertir, c’est-à-dire qu’il doit augmenter vos ventes et votre chiffre d’affaires.

Et les fiches produits se trouvent parmi les meilleurs moyens pour y parvenir.

En fait, elles ont un double avantage : elles incitent les visiteurs à passer commande et elles  améliorent le référencement naturel de vos pages.

N’hésitez pas à lire mon article complet sur le référencement naturel (ou SEO, pour Search Engine Optimization) pour en apprendre plus sur ce levier puissant d’acquisition de trafic.

Si vous rédigez vos fiches produits sans vous forcer, simplement en montrant à vos clients en quoi vous pouvez les aider, Google suivra tout naturellement.

Car lorsque Google voit que vos fiches produits entraînent des commandes, il sait que vous faites ce que les internautes attendent de vous : vous apportez une solution à leur problème.

Je vous propose de vous expliquer comment mettre en place des fiches produits qui boostent vos ventes et votre SEO en même temps !

Le haut de page : un élément clé de la fiche produit

Lorsqu’un internaute arrive sur une page, il doit savoir en moins de 5 secondes s’il est au bon endroit et si cette page va répondre à son besoin.

Pour cela, vous devez porter un intérêt particulier à la partie haute de vos fiches produits. Les informations essentielles doivent y figurer.

Cela signifie que, sans être obligé de scroller, le visiteur doit voir :

  • Le nom du produit (marque et modèle)
  • Le prix
  • Les caractéristiques essentielles
  • Une photo
  • Un bouton pour ajouter le produit au panier

Si l’utilisateur ne trouve pas immédiatement ces renseignements, il risque tout simplement de faire demi-tour et d’aller à la concurrence.

Et le temps passé sur une page ainsi que le taux de rebond (c’est-à-dire la proportion d’internautes qui quittent un site en n’ayant visité qu’une page) sont des critères pris en compte par Google.

Ainsi, si Google voit que les prospects quittent votre e-commerce, à peine arrivés sur une fiche produit, il comprend que vous n’avez pas répondu à leur besoin et il ne favorise pas votre positionnement.

Le haut de votre fiche produit doit apporter les informations essentielles en 5 secondes

Optimiser le reste de la fiche produit pour convaincre les indécis

Si la première partie de votre fiche produit est décisive pour les acheteurs les plus pressés et qui savent exactement ce qu’ils veulent, ne négligez pas le reste de la page !

En effet, c’est ici que vous pourrez convaincre les internautes qui sont encore indécis.

N’oubliez pas que sur Internet, les clients ne peuvent pas prendre l’objet en main ni poser des questions à un vendeur.

C’est votre fiche produit dans sa globalité qui va permettre de faire ce travail.

Ainsi, si vous vous mettez à la place du prospect en anticipant toutes les questions qu’il peut avoir en tête et en y répondant sur vos fiches produits, vous limitez le risque de rebond.

Les balises title et meta description incitent les internautes à visiter vos fiches produits

Avant même que le client ne parcoure vos pages, il faut que vous lui donniez envie de le faire !

C’est l’un des rôles que remplit la balise title.

La balise title correspond au texte du lien cliquable sur la page de résultats de recherche de Google et elle a plusieurs intérêts.

Le premier est de montrer à Google la pertinence de la page de destination du lien. Si Google voit une cohérence entre le nom de vos pages et leur contenu, il favorisera leur positionnement.

Le deuxième est d’inciter les internautes à cliquer !

Non seulement cela vous apporte du trafic qui peut être converti en commande, mais cela indique également à Google que vous proposez aux utilisateurs une réponse à leur besoin.

Par ailleurs, la balise meta description correspond au court texte affiché sous les liens cliquables de la page de résultats de recherche.

Elle ne joue pas de rôle direct en SEO, donc il est inutile, entre autres, d’y intégrer des mots clés de force.

Cependant, comme la balise title, elle permet de donner envie à l’utilisateur de cliquer sur votre lien plutôt que celui de votre concurrent, en augmentant ainsi votre trafic et votre notoriété.

La balise titre et la meta description donnent envie à l'internaute de visiter vos pages.

Les balises Hn améliorent la cohérence et la visibilité

Le contenu d’une page est ponctué de titres, qui sont mis en forme par des balises Hn (H1, H2, H3…).

Pour la rédaction des fiches produits SEO, la balise H1 est essentielle, car c’est celle qui indique à l’internaute immédiatement qu’il est au bon endroit, puisqu’elle comporte en principe le nom du produit.

Les autres balises Hn servent, avant tout, à rendre la page plus lisible.

Et une page lisible est une page qui a plus de chance de remplir sa promesse : apporter une solution au visiteur sans qu’il ait besoin de fournir des efforts.

De plus, les balises Hn montrent à Google que le contenu d’une page est pertinent.

En effet, si le moteur de recherche voit que les balises structurent ce contenu de façon cohérente, il favorisera son positionnement.

Attention, pour ce faire, prenez soin de placer les titres Hn sur des mots qui ont du sens et transmettent un message.

Par exemple, une balise Hn sur un lien « Ajouter au panier » n’a aucun intérêt pour Google.

La fiche technique et la description du produit sont complémentaires

Si un prospect arrive sur votre page, vous devez lui montrer que votre produit va lui apporter une meilleure solution que votre concurrent.

C’est pourquoi il ne faut pas lésiner sur les détails. Comme nous l’avons vu plus haut, la fiche produit remplace un vendeur physique.

Dans un magasin, feriez-vous confiance à un vendeur qui reste muet lorsque vous lui posez une question ? Je pense que non.

En revanche, la fiche produit ne doit pas se contenter non plus de donner des informations techniques.

Si celles-ci sont intéressantes pour les connaisseurs, elles sont superflues pour les néophytes, qui veulent tout simplement découvrir ce que votre produit va changer dans leur vie.

En réalité, la fiche technique et la description du produit sont complémentaires, pour répondre aux interrogations des passionnés et des indécis.

Ainsi, votre fiche produit doit présenter les bénéfices de votre offre, tout en s’adressant au plus grand nombre de personnes possible.

Dans tous les cas, vous devez toujours vous mettre à la place de vos clients, en évitant le « syndrome de l’expert » : ils ne savent pas tout sur vos produits !

C’est pourquoi vous devez prendre du temps pour leur donner des réponses, même celles qui vous semblent évidentes.

Attention, je ne dis pas de faire du remplissage coûte que coûte !

Vous devez apporter une réelle plus-value dans un argumentaire de vente convaincant, pas une simple description factuelle, afin que vos clients puissent se projeter dans l’utilisation du produit.

La description du produit doit remplacer un vendeur physique.

Les images et les vidéos mettent le produit en situation

Je vous le rappelle, sur votre e-commerce, les clients ne peuvent pas toucher, soupeser, manipuler la marchandise.

En plus de la description qui doit être très complète, n’hésitez pas à recourir aux photos et aux vidéos pour mettre votre produit en situation.

Elles permettent, par exemple, de voir en un coup d’œil si un sac à main peut contenir le nécessaire pour une promenade avec un bébé ou uniquement un smartphone et un porte-monnaie.

Ainsi, les visuels peuvent donner des informations sur les occasions d’utiliser un produit, sur sa taille, sur la meilleure façon de s’en servir…

De plus, ils font également en sorte que les clients soient dans un état d’esprit propice à l’achat.

En effet, si vous montrez la photo d’un livre posé sur l’herbe d’un parc, vos prospects pourraient être plus disposés à l’acheter que s’il se trouve sur un bureau dans une salle de classe.

Dans tous les cas, il est important que le visiteur puisse se projeter, qu’ils puissent savoir le plus rapidement possible si votre produit est fait pour lui ou pas.

En outre, plus vous donnerez d’indications sur votre fiche produit, plus vous limiterez les recours au service après-vente, puisque vous aurez anticipé les questions des internautes.

Les visuels permettent de mettre un produit en situation.

Les avis des clients fournissent une preuve sociale

Enfin, les commentaires de clients qui ont déjà utilisé votre produit sont très précieux.

En effet, ils donnent l’occasion aux nouveaux visiteurs de mieux se projeter, grâce à la preuve sociale qu’ils apportent.

C’est-à-dire que si des clients vous ont fait confiance et montrent qu’ils sont satisfaits de vos produits, cela peut encourager les internautes à vous faire confiance aussi.

En réalité, les avis rassurent sur la qualité du produit et également sur la fiabilité du e-commerce.

C’est la raison pour laquelle vous ne devez pas négliger de répondre aux éventuels commentaires négatifs. Vous montrez ainsi que vous attachez de l’importance à la satisfaction de vos clients.

De plus, ceux qui laissent un commentaire sur vos pages vont naturellement utiliser des mots clés en rapport avec le produit, ce qui favorise votre SEO sans action de votre part !

Je pense vous avoir convaincu de l’intérêt d’apporter un soin particulier à vos fiches produits.

Si toutefois vous craignez que cela représente une charge de travail trop importante, rassurez-vous : vous n’êtes pas obligé de les optimiser toutes d’un coup !

Concentrez-vous en priorité sur celles qui génèrent le plus de marge ou le plus grand volume de commandes, cela vous permettra déjà de booster vos ventes, sans perdre de temps.


« Je suis Olivier CLÉMENCE du blog réussir mon e-commerce. Depuis 2006, j’accompagne les e-commerçants dans le développement de leurs ventes grâce au référencement naturel et à la méthode P² que j’ai créé pour atteindre les premières places sur Google. »

Our Score
Évaluation de l'article
[Total: 0 Average: 0]

    Ajouter un commentaire

    Les techniques de 80 experts pour améliorer son référencement naturel
    growth hacking
    Quelles questions se poser avant d'accepter un devis ?
    alternatives Office
    référencement local
    optimiser landing page
    meilleures extensions Chrome
    taux de conversion
    il est commun de faire la confusion entre un kakemono, un roll-up et un totem.
    alternative Skype