amélioration site

8 règles à suivre pour une présentation de blog au top

Aujourd’hui, créer un site web est plus ou moins facile grâce aux différents tutoriels qui se trouvent sur internet.

Toutefois, les conseils en matière de présentation de blog sont assez rare, car la plupart du temps vous optez pour des thèmes de blog préchargés dans votre CMS.

Mais cela ne veut pas dire pour autant que tous ces templates affichent la bonne formule de présentation.

Il est important de rendre son site agréable et plus particulièrement ses articles de blogs pour susciter de l’engagement. Plus le temps de consultation de votre site dure, plus vous bénéficiez d’un meilleur positionnement sur le moteur de recherche.

Et oui le taux de rebond est un facteur pris en compte par Google!

Selon l’immense étude de ‘Ranking Factors’ et de Semrush sur les 100 meilleures positions pour 600000 mots-clés, un taux de rebond élevé est 4ème facteur à un bon référencement.

Sur vos articles de blog, le taux de rebond élevé peut être dû au fait que les internautes connaissent déjà votre site et y reviennent régulièrement pour lire de nouveaux articles sans aller plus loin.

Cependant, il peut aussi signifier que vos visiteurs n’accrochent pas du tout une fois arrivés sur le site. Il faut donc trouver des moyens pour retenir leur attention et améliorer l’expérience de votre site internet.

Et la meilleure manière d’améliorer la présentation de votre blog et améliorer votre site serait d’adopter dès maintenant certaines règles. 

Rappelons que toutes ces règles aussi simples qu’elles puissent paraître contribuent à rendre vos sites internet et vos articles de blog faciles à lire. Découvrons sans plus tarder, ces différentes règles. 

Règle n° 1 : une longueur de ligne de texte confortable 

Une ligne de texte dans vos articles peut s’avérer trop désagréable à suivre et à lire si celle ci est trop longue. Une suite de 45 à 75 caractères est communément considérée suffisante pour constituer la ligne d’un texte d’une colonne composé dans une fonte classique*. Une ligne d’article de blog doit donc contenir en moyenne une quinzaine de mots. Pour un texte présenté en plusieurs colonnes, une moyenne de 40 à 50 caractères est plus appropriée.”

Ressource : http://webtypographie.net/index.php

longueur idéal ligne article

Règle n° 2 : accentuer les éléments clefs

La majorité des lecteurs ne lisent pas votre contenu entièrement ! Un article est d’abord survolé par le lecteur à la recherche des éléments clés qui l’aideront à comprendre l’essence de votre message. Et ce n’est qu’à la suite de ce survole qu’il se décidera à prendre le temps de le lire. 

Epargnez le lecteur d’informations futiles et faites-lui gagner du temps et mettant en exergue les éléments clefs de votre article au travers des titres, des expressions en gras. Par ces éléments visuels vous dynamiserez votre contenu pour ne pas le rendre trop disparate. 

Règle n° 3 : reconsidérer la barre latérale 

Brian Dean a utilisé Crazy Egg pour découvrir que 1,9 % seulement des visiteurs qui venaient consulter son site web, cliquaient sur sa barre latérale. Est-ce que vous avez réellement besoin d’une barre latérale ? Vous avez sans doute compris l’idée. Donc, la réponse et certainement là. Si l’objectif de votre barre latérale est d’orienter le visiteur vers d’autres articles ou de lui proposer du contenu hameçon, ce contenu inséré dans votre article sous forme de lien ou boxe aura sans doute plus d’effet et d’impact. Testez.

Règle n° 4 : limitez au maximum votre menu à 7 liens

Un menu avec un très grand nombre de liens peut égarer les utilisateurs qui auront du mal à s’y retrouver : trop d’info tue l’info. Nous vous conseillons de ne pas abuser des méga-menus. Pour cela, vous pouvez créer des sous-menus thématiques par grandes catégories.

Seulement 7 catégories peuvent être gardés par la mémoire à court terme. Cela voudra dire que vos utilisateurs ne pourront pas garder plus de 7 éléments s’ils viennent pour consulter votre page. Donc, pour rendre votre page le plus ergonomique possible, il serait mieux que vous limitiez votre menu. 

Règle n° 5 : vive l’espace négatif 

L’espace négatif ou l’espace blanc est considéré comme la zone où il n’y a pas de contenus (aucun texte disponible, aucune image, aucun menu). Cet espace n’a pas nécessairement besoin d’être blanc puisque vous pouvez créer un design pour l’animer. L’animation peut porter sur des formes colorées, des dégradés de couleur. Mais, il convient de le faire de manière simple. Pourquoi avoir des espaces négatifs dans vos pages ?

Certaines études ont démontré que l’espace négatif augmente la compréhension de 20%. Lorsque nous regardons une page, nous regardons instinctivement l’ensemble avant de nous attarder sur les détails.

Un design réussi doit anticiper la manière dont il sera perçu par le cerveau humain.

Il existe deux types d’espaces négatifs. L’espace négatif passif qui comprend les espaces tels que les marges, l’espace entre les lettres, les mots et les lignes.

C’est pour cela que le saut de ligne dans vos paragraphes est important. Il permet de faire respirer votre texte et augmente l’attention du lecteur sur chaque idées clés.

L’espace négatif actif est davantage utilisé pour guider l’oeil du spectateur à travers l’ensemble des éléments. Les deux sont indispensables. Considérez que les gens verront d’abord votre page comme un ensemble, vous serez plus attentif à la cohésion entre tous les éléments, y compris l’espace négatif. 

Règle n°6 : Soyez cohérent dans votre charte graphique

La charte graphique donnera le ton de votre site, c’est un moyen indirect de communiquer avec vos visiteurs pour lui signifier votre identité( logo, jeux de couleurs et polices), vos valeurs (dynamisme, douceur, sérieux,  …) Votre page d’article ne doit pas comporter plus de 2 polices différentes et 3 couleurs différentes. Au delà l’oeil du visiteur sera agressé.

Une présentation de  blog en cohérence avec une charte graphique équilibrée donnera envie à votre lecteur de rester.

Règle n° 7 : Pas de Pop-up intempestive mal paramétrée

Il arrive bien souvent que notre expérience de navigation soit polluée par l’apparition de pop-up intempestive.

Cette infographie de la superagence est à peine exagérée et montre a quel point nous sommes très sollicités avant même d’avoir pu lire l’article.

Crédit image : Lasuperagence

L’usage des popups qui s’affichent lors de la lecture n’est pas forcément un élément à bannir. En revanche, il faut les utiliser avec intelligence. Une popup qui s’ouvre dès le début de la lecture de l’article n’a évidemment aucun sens. Elle distrait, voir énerve le lecteur qui était désireux de prendre connaissance de votre article et qui se voit refuser l’accès par une popup. Comment voulez-vous qu’il soit attentif à votre popup si il n’a même pas eu le temps de vous accorder son crédit par la lecture de votre article. 

Un réglage de l’apparition de la popup en fin de lecture est acceptable. Bien que une des méthodes pour capter le visiteurs par une demande de contact reste l’usage de chat (moins intrusive et plus pertinente).

Règle n ° 8 : pas (ou peu) de publicité 

Le premier des difficultés à traiter sur votre site web repose sur les publicités. En effet, les publicités produisent autant d’effet qu’ils finissent par rendre votre site internet compliqué pour vos utilisateurs. À moins que le but de votre activité soit de générer des revenus publicitaires. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé d’éviter les publicités qui ne finissent pas. 

Pensez que l’attention du visiteur est déjà très éprouvé par la popup de RGPD. Rajouter une distraction hors sujet à votre page, doit vraiment être bien réfléchi.

Pourquoi faire appel à un expert ? 

Si vous avez des doutes sur les performances de telles règles n’hésitez pas à prendre contact avec notre agence UX. Ces experts vous aideront certainement à mieux satisfaire vos attentes. 

présentation blog

Si vous en êtes arrivés à lire ces quelques lignes c’est que vous n’êtes peut-être pas insensibles à notre travail. Alors pourquoi vous arrêtez en si bon chemin ? Contactez-nous !

© 2014- 2020 All Rights Reserved

Digital Corsaire marque commerciale de la SAS Defineed

Immatriculée au RCS le 21-08-2014

SIRET : 80410174900013

Capital social 24 600,00 €

Mentions légales