Cela fait des semaines que vous travaillez sur cet article de blog. Entre nuits blanches et multiples révisions, vous ne pouvez pas estimer le nombre d’heures que vous y avez investi… Le jour J, c’est avec une joie non camouflée que vous appuyez sur le bouton « publier ».

1 mois plus tard, en consultant vos statistiques, c’est la douche froide… Seuls 16 % des lecteurs le lisent jusqu’au bout. Pire encore, 1 lecteur sur 3 s’en va au bout de 15 secondes… Ça fait mal, n’est-ce pas ? Tout ce temps, toute cette énergie, pour des résultats aussi faibles…

Il est possible d’améliorer votre score, le tout est d’identifier les causes du problème.

Le texte est rempli de fautes d’orthographe et de grammaire

C’est la première cause de départ… Oui, vous n’êtes pas Molière. Oui, vous n’avez pas la prétention de faire de l’ombre aux Misérables… Toutes ces raisons ne sont pas des excuses valables.

Si un internaute arrive sur votre blog et que la première phrase contient 5 fautes d’orthographe, 8 erreurs grammaticales lourdes et 3 abréviations SMS, il s’en ira sans regarder derrière.

Pour retirer le maximum de coquilles, rédigez votre article sous Word et tirez parti de son correcteur automatique. Pour encore plus de sécurité, faites analyser le texte par un logiciel de correction.

L’article n’est pas suffisamment aéré

En rédaction, la ponctuation est l’allié de l’auteur et la bouée de sauvetage du lecteur.

Les points permettent à celui qui lit de reprendre son souffle avant de continuer son périple. Bien placée, une virgule marque un léger d’arrêt et fait planer une aura de mystère…

Dans ce combat à la recherche d’oxygène, la mise en forme se bat à vos côtés. Assurez-vous que vos blocs de texte s’étalent au maximum sur 5 lignes.

Entre 2 paragraphes, glissez de temps en temps des images libres de droit pour permettre à votre audience de respirer en douceur. Vous aiderez vos lecteurs à vous projeter dans votre univers et surtout rendrez vos écrits digestes.

L’article contient trop d’informations

Cela peut concerner autant la forme que le fond.

Les plus anciens se rappelleront sûrement de l’agression visuelle perpétrée par de nombreux blogs sous MySpace… Combiner plusieurs polices différentes, utiliser une dizaine de couleurs sur un même article, abuser des GIFs… Heureusement, cette époque est révolue. Ne commettez pas ces erreurs fatidiques sur votre blog.

Il en va de même pour le contenu. Un article de blog doit répondre à une question précise. Si le texte est titré « comment trouver un logement pas cher à Paris », il n’y aucune raison valable de consacrer un paragraphe à vos escapades à Dubaï. Restez concentré, ne vous éloignez pas du sujet et tout devrait se passer pour le mieux.

Laquelle de ces 3 erreurs commettez-vous ? Maintenant que vous avez identifié le problème, il ne vous reste plus qu’à le résoudre sur-le-champ.