Gagnez en trafic, captez des prospects par l’indbound et l’outbond marketing

Découvrez nos service d’agence en lead Generation 

Emparez-vous des premières places sur Google

Découvrez nos service d’agence en SEO 

Création/ optimisation d’un site selon les normes en UX et neuro-marketing


Découvrez nos service d’agence en neuro-marketing 

Les fondamentaux pour améliorer son référencement naturel en 2019 par 80 experts en SEO

Être en première position dans les pages de résultats, est une vraie bataille. Supposer qu’il suffit juste de rédiger une page pour qu’elle soit bien référencée ne suffit pas malheureusement.

Optimiser les aspects techniques, sémantiques et de netlinking font parties des challenges quotidiens d’un référenceur ou d’une agence en référencement.

Depuis quelques années, Google a apporté de profonds changements à ses algorithmes. Ce qui a changé d’une manière assez radicale le référencement naturel SEO.

 

Rappel sur le référencement naturel

Le référencement SEO ou search Engine Optimization correspond à l’ensemble des efforts entretenus afin de mieux placer un site, une page web dans les résultats figurés sur les différents moteurs de recherche.

Plus précisément, il s’agit d’un ensemble de support technique qui offre un meilleur positionnement de site dans les résultats de recherche internet. Ainsi, le référencement se traduit donc comme un mécanisme permettant aux différents moteurs de recherches de catégoriser ou de trier les résultats de recherche suite à une requête.

Cela dit, pour vous permettre un meilleur référencement ou un meilleur positionnement de votre site, il vous est indispensable de travailler au moins sur trois niveaux, à savoir l’optimisation du contenu de votre site, l’augmentation des liens qui sont pointés vers celui-ci et sans oublier les autres éléments plus techniques.

 

80 experts SEO vous donnent leur avis

Googlebot et les autres spiders des moteurs de recherche ne vous liront pas comme des humains ; mais en suivant des techniques bien à eux.

Alors comment améliorer son référencement naturel dans Google en 2019 ?

Nous vous livrons le résultat d’une enquête que nous avons réalisé auprès de 80 experts en SEO. Chacun devait noter entre 0 et 10 le niveau d’importance de chaque point technique énoncé sur l’impact de classement d’une page dans les SERP.

Cette enquête met en évidence les principales caractéristiques à travailler pour être bien référencés en 2019.

 

#38/38 Avoir un compte Google Analytics relié au site – noté 3,6/10

Google se sert-il de Google Analytics pour classer les pages dans ses résultats ?

Une question et une réponse qui fait beaucoup débat au sein de la communauté d’expert SEO.

Selon notre avis, Google n’utilise pas les données de Google Analytics dans son algorithme de classement. Si c’était le cas, ce serait biaisé car beaucoup de gros sites n’utilisent pas Google Analytics. Par contre, Google peut prendre en compte les données concernant les clics, et les taux de clic dans les résultats de recherche.

 

#37/38 Les pages du site doivent être au format AMP – noté 3,9/10

AMP signifie Accelerated Mobile Pages, c’est-à-dire les « pages mobiles accélérées ». Le protocole  AMP vise à améliorer les pages web mobiles afin de les rendre beaucoup plus rapides.

Le format AMP n’est pas un critère de l’algorithme de classement chez Google, pour l’instant.

Par contre, une page AMP est tout de même avantagée car elle est très rapide et compatible mobile.

 

#36/38 Une balise meta description pas plus longue que les recommandations de Google – noté 4,2/10

Il est important de ne pas généraliser à partir des pratiques SEO visant le bon positionnement sur Google. Si les meta descriptions ont uniquement un impact sur le CTR dans les SERP de Google, elles ont un impact positif sur les positions dans Bing. En fonction de la cible à toucher, notamment de sa classe d’âge, les parts de marchés d’utilisateurs Bing ou Yahoo sont plus élevées. C’est notamment le cas pour les séniors à fort pouvoir d’achat. J’ai déjà vu des sites les ciblant avoir 20% de visiteurs issus de ces moteurs, et représentant 40% du CA généré par le SEO. Nous pouvons donc tomber facilement dans la généralisation en se référant trop à l’ami Google ! Jean-Christophe Bousignac

 

#35/38 Mot-clé dans la méta description – noté 4,3/10

Avoir son mot-clé dans la méta description n’est pas un avantage pris en compte dans votre classement. Il est préférable d’opter pour une méta description pertinente qui incitera les internautes à cliquer sur votre page dans les SERP.

 

#34/38 Ajouter un balisage Open Graph – noté 4,4/10

La balise Open Graph indique que c’est un protocole qui permet à une page web de devenir un objet “riche” dans un réseau social. En théorie, l’impact de l’Open Graph sur le SEO est nul puisqu’il est destiné à l’origine aux réseaux sociaux. La encore son impact sur le SEO fait débat. Une partie de la communauté estime  que les réseaux sociaux ont pris une telle importance que les moteurs de recherche ne peuvent pas ignorer les données de l’Open Graph dans leurs algorithmes.

 

#33/38 Ne pas être hébergé sur un serveur mutualisé. Un site par IP – noté 4,7/10

Google a récemment confirmé que les sites hébergés sur des serveurs mutualisés (une Ip pour plusieurs sites) ou hébergé dans différents datacenters (plusieurs IP par site) n’a pas d’impact sur le classement SEO. En revanche, un site sur un serveur mutualisé est souvent plus lent qu’un site sur un serveur dédié. En théorie !

 

#32/38 Avoir un compte Google Search console relié au site – noté 4,7/10

Google se sert-il de la search console pour classer les pages dans ses résultats ? Avoir un site connecté à la search console ne vous donne pas des points supplémentaires mais en revanche vous permet de mesurer les performances et le trafic de recherche de votre site, d’en résoudre les problèmes et d’en optimiser le classement dans les résultats de recherche.

 

#31/38 Bénéficiez de beaucoup de partages sur les réseaux sociaux – noté 4,7/10

 

#30/38 Ratio lien dofollow vs nofollow – noté 4,9/10

Encore un sujet qui fait débat. L’usage de lien dofollow ayant été une pratique très utilisée pour de la sur-optimisation, les moteurs de recherche pénalise les sites qui n’ont que des liens en dofollow.

Le débat est : faut-il faire un savant mélange entre liens nofollow et dofollow ou ne faire que des liens nofollow ?

 

#29/38 Une balise title pas plus longue que les recommandations de Google – noté 5/10

Une balise TITLE trop longue sera tronquée dans l’affichage des SERP. Cela n’a pas d’impact sur votre classement, mais sur votre taux de clic. Un titre tronqué dans les pages de résultats de Google sera moins explicite qu’un titre complet pour les internautes.

 

#28/38 Désavouer des backlinks de mauvaise qualité régulièrement. – noté 5/10

Google Pingouin a été conçu dans le but de pénaliser les sites usant de grande quantité de backlink pas forcément de bonne qualité pour améliorer artificiellement leur popularité. Pour faire simple, Google Pingouin détecte les mauvais liens pointant vers votre site.

Mais là encore, tout l’écosystème SEO n’est pas d’accord sur ce sujet. D’après Gary Illyes de chez google, depuis la version 4 de Google Pingouin, l’algorithme ne prendrait plus en compte les liens spammy et de mauvaise qualité.

Pourtant Google affirme dans les pages d’aide à la Search console que son pagerank évalue l’importance d’une page en fonction des liens qui proviennent d’autres sites et renvoient à ladite page et conseille de désavouer des liens entrants de mauvaise qualité.

 

#27/38 L’url de la page doit contenir le mot-clé ou l’expression clé sur laquelle vous voulez qu’elle soit référencée – noté 5,1/10

Les URL qui contiennent précisément les mots-clés ciblés par le site ont un nom : on les appelle des EMD « Exact Match Domain ». Le principe des EMD est devenu de plus en plus connu, et beaucoup de petits malins  en ont abusé pour mieux référencer des sites aux contenus de mauvaise qualité. Cette technique est devenue suspecte pour Google depuis 2012 avec Google Panda. Google a progressivement diminué la pondération du critère « EMD » dans ses algorithmiques,, jusqu’à devenir quasi insignifiante aujourd’hui.

 

#26/38 Disposer d’un compte Google My Business – noté 5,2/10

L’inscription de votre entreprise sur Google my business permet d’être présent dans les rich snipet des pages de résultats. Pour les entreprises, l’impact sur le référencement de votre site pour les requêtes localisées est important.

 

#26/38 Ajuster vos paramètres dans Google Search Console pour vos URL dynamiques – noté 5,3/10

Un site dynamique désigne un site sur lequel certaines pages sont des pages dynamiques, c’est-à-dire des pages créées à la demande par le serveur. Les pages dynamiques sont plutôt fréquentes, mais les crawlers d’exploration des moteurs de recherche ne peuvent pas toujours les traiter correctement. Ainsi, afin de garantir la capacité du crawler et d’assurer l’accessibilité des mots, certains ajustement peuvent être réalisés dans la search console. Retrouvez un article complet sur ce sujet sur webrankinfo.

 

#25/38 Avoir des avis sur Google my business – noté 5,4/10

La encore, il n’est pas prouvé que les avis impacts le classement de votre site. En revanche, ils ont un impact sur votre CTR.

 

#24/38 Avoir un robot.txt et l’avoir déclaré dans la search console – noté 5,7/10

“Il est essentiel de mettre en regard les logs et le crawl afin d’identifier les problèmes de DUST, de pages orphelines et Google trap.” Wladimir Quensière https://www.cegos.fr

 

#23/38 Développer le contenu sur un ton de conversation pour être référencé sur les requêtes de recherche vocale. – noté 5,9/10

Véronique Duong (directrice associée), https://www.rankwell.fr : “Il faut s’adapter dès aujourd’hui à la recherche vocale. Pour cela, il faut systématiquement bien préciser les éléments liés aux NAPs (entités nommées) et pensez à avoir des réponses qui répondent aux questions formulées sur du pourquoi, comment, définition, etc.”

 

#22/38 Avoir un sitemap et l’avoir déclaré dans la search console – noté 5,9/10

Le sitemap est un protocole technique qui aide Google à comprendre plus facilement la structure de votre site lorsqu’ils le crawlent. La présence d’un sitemap dans la search console n’est pas un critère de classement dans l’algorithme de google, mais une aide pour ces crawlers. Google prend en compte  2 accès principaux pour identifier de nouvelles URL à crawler : le suivi des liens hypertexte par ses robots, et en second lieu les fichiers Sitemaps XML.

 

#21/38 Avoir des attributs alt à chaque image – noté 5,9/10

Un grand classique du SEO : les mots contenus dans les balises « ALT » contribuent à améliorer le référencement de son site puisqu’elle permet d’employer des mots clés supplémentaires qui seront lus par les moteurs. 6 Mythes SEO sur la balise Alt

 

#20/38 Avoir qu’un titre H1 – noté 5,9/10

John Mueller de Google a déclaré que ce n’était pas un problème d’avoir plusieurs h1 sur la même page

Pourtant, le monde des experts en référencement semble frileux sur l’idée d’avoir plusieurs  « h1 » sur une page.

 

#19/38 Mots clés pertinents en H2, Hn. – noté 6,2/10

Utiliser des mots clés secondaires en titre hn ajouterait du poids sémantique à votre page. Mais peu d’études de cas ont été consacrées à l’impact direct des balises H1 et H2 optimisées sur les classements de recherche. Certaines études montrent que le simple fait d’utiliser des polices plus grandes pour les phrases clés produisait les mêmes résultats que l’utilisation des caractères H1 et H2.

 

#18/38 Présence de données structurées (issues de schema.org) sur la page – noté 6,4/10

Tout le monde n’est pas d’accord sur ce sujet. Certains experts SEO prétendent que l’ajout de données structurées va simplifier la compréhension de votre contenu pour les moteurs de recherches qui sauront davantage pour quelles recherches proposer votre contenu. Pourtant, Google a toujours indiqué que l’utilisation de données structurées n’apportait aucun avantage dans le classement des résultats, mais que ça pourrait devenir un jour un critère de son algorithme…
Par contre elles ont un impact dans l’affichage de vos pages dans les SERP et donc sur votre CTR. Les données structurées jouent un rôle important dans l’apparition de votre contenu dans les « Rich Snippets » ou extraits enrichis.

 

#17/38 Créer un site riche en pages – noté 6,5/10

Après cette enquête, John Mueller a Twitté le 21 octobre, que mettre en ligne de plus en plus de contenu ne rendait pas votre site meilleur aux yeux de Google.

 

#16/38 Avoir un fil d’ariane aux pages – noté 6,7/10

Il y a différents types de fils d’Ariane, et ils ne sont pas tous recommandés pour votre stratégie SEO.

 

#15/38 Vérifier votre orthographe et votre grammaire – noté 6,7/10

La correction orthographique Google et son impact SEO, publié par Olivier Andrieu le 9 Fév 2016

 

#14/38 Fraîcheur de la page sur un sujet – noté 6,7/10

La fraîcheur est-elle un signal important pour tous les sites?

 

#13/38 Dans les résultats de Google, le taux de clic de la page doit être supérieur à la moyenne – noté 6,8/10

Le CTR (Click Through Rate) se traduit par « Taux de clic ». Il se calcule en faisant le ratio entre un nombre de clics sur un nombre d’impressions. Il traduit la faculté qu’à votre site à attirer les internautes dans les pages de résultats (SERP). Google utilise-t-il le taux de clic des résultats pour mieux les classer ?

 

#12/38 Ancienneté du site – noté 6,9/10

Ancienneté du nom de domaine et SEO, info ou intox  par Olivier Andrieu le 16 Jan 2018

 

#11/38 Supprimer les fenêtres publicitaires intempestives sur les mobiles et les interstitiels – noté 7/10

Google et Facebook s’associent pour lutter contre les publicités gênantes et intrusives. Les géants de la Silicon valley ont reconnu que les fenêtres publicitaires intempestives perturbent l’expérience utilisateur et se battent pour les réduire. L’usage d’interstitiels, de pop-ups intempestifs sur le mobile est un critère pénalisant votre site depuis l’été 2017 par Google.

 

#10/38 Site en https – noté 7,1/10

Google a officiellement reconnu que l’HTTPS était un des facteurs techniques pris en compte dans ses algorithmes de classement. Nous savons que d’année en année ce critère devient de plus en plus important pour les moteurs de recherche.

 

#9/38 Variété des domaines pointant vers le site – noté 7,4/10

 

#8/38 Avoir du contenu de qualité d’au moins 700 mots sur chaque page. – noté 7,5/10

“Un site doit être “vivant”. Il doit montrer patte blanche à Google : de nouveaux contenus ainsi qu’un linking régulier. La qualité avant la quantité ! Toujours favoriser la qualité à la quantité ; qu’il s’agisse du contenu ou des liens pointant vers le domaine. Il faut mieux publier un article très soigné et complet que deux articles de qualité moyennes. De la même façon, ne faites pas du lien pour faire du lien : il est bien plus « utile » pour votre site d’obtenir un lien d’autorité que trois ou quatre liens de type « annuaire » ou « communiqué de presse ». Sur quels mots-clefs je souhaite me placer ? Comment y parvenir ? Comme nous l’entendons souvent, un contenu n’a pas besoin de faire 1000 ou 1500 mots pour se positionner correctement. Il doit avant tout répondre à la requête de l’utilisateur, ni plus ni moins. Par exemple, si Google comprends que l’internaute recherche une définition, alors 200 ou 300 mots suffiront à bien se classer. Évidemment, pour des sujets plus “denses”, des contenus plus importants seront nécessaires (ne pas sous-estimer l’importance des cooccurrences, du champ lexical, de la structure etc.). Les liens en 2018, toujours aussi importants ? Les liens restent à mon sens le critère le plus important pour se positionner (encore faut-il bien savoir le faire). Sans dénigrer tous les autres critères (qualité du contenu, expérience utilisateur, maillage, ancienneté du domaine etc.), force est de constater que les liens d’autorités restent encore en 2018, la base d’un référencement réussi.” Pierre Catherinet https://www.pierrecatherinet.com/

 

#7/38 Avoir un site en responsive- noté 7,8/10

Il peut arriver que même en responsive, les versions mobile et desktop d’un site finissent pas être différentes… Or, Google ne veut pas QUE du mobile, mais il veut AUSSI DE l’ISO .. la suite https://duwebdanslesepinards.com – Bruno Bailly

 

#6/38 Avoir un site rapide- noté 7,9/10

La vitesse de page a un impact sur l’expérience utilisateur de votre site. Vos visiteurs partiront tout simplement de votre site s’il ne s’affiche pas rapidement. Une page lente est pénalisée par les moteurs de recherche et a donc un impact négatif sur votre référencement naturel.

Il existe plusieurs outils qui peuvent vous permettre d’auditer les performances de chargement  de votre site :

 

#5/38 Ne pas cacher du contenu dans votre page – noté 8/10

Le contenu soi-disant caché pour les visiteurs n’est plus indexés par les robots de Google depuis 2014. Google entend comme contenu caché :

  • disposer du texte blanc sur un fond blanc.
  • placement de contenu texte derrière une image.
  • l’utilisation du CSS pour positionner du texte en dehors de l’écran.
  • définir la taille de la police à 0 sur un paragraphe.
  • dissimuler des liens sur des caractères de très petite taille (un trait d’union au milieu d’un paragraphe, par exemple).

 

#4/38 Présence de maillage interne renforçant le cocon sémantique de chaque page – noté 8/10

Nous avons rédigé tout un article sur l’aspect : cocon sémantique. Il s’agit d’un ensemble de netlinking interne de pages de niveaux inférieurs qui apporte de l’autorité sémantique à vos pages. Les pages rédigées par un lien disposent d’un contenu sémantiquement proche, et sont liées avec des liens contextualisés. En d’autres termes : créer du maillage interne entre pages traitant des mêmes sujets est une technique de SEO efficace. Par exemple, si vous traitez d’un article qui parle de régime alimentaire et que dans cette page, vous faites référence à une page qui traite d’ustensile de cuisine, votre page aura moins de poids sémantique que si vous faites référence à une page qui traite de complément alimentaire.

Mais l’aspect cohérence sémantique comprend aussi l’idée de renforcer la thématique de votre page ou article par l’utilisation de termes sémantiques proches du mot-clé principal de votre page. L’outil de  lemmatisation  https://1.fr est parfait pour cela.

Nous rappelons qu’il faut donc :

  • Enrichir votre texte de mots spécifiques à votre mot-clé principal
  • Éviter la répétition d’un même mot-clé à fort volume de recherche
  • Éviter les mots présentant des ambiguïtés ou le second degré.
  • Mettre en gras ou souligner les variations sémantiques de votre mot-clé

 

Autre technique en lien avec le cocon sémantique : le cloaking. Le white hat cloking consiste à présenter au robot d’indexation de Google un contenu différent de celui présenté à un internaute (en utilisant le champ HTTP User-Agent pour identifier les robots). En clair Google indexera une page qui est présenter différemment aux diginautes. C’est une technique a manipulé avec grande prudence, car il peut aboutir à des pénalités de classement par les moteurs de recherche.

Nous vous conseillons de lire cet article.

Autre aspect lié au maillage sémantique à ne pas négliger pour booster son référencement naturel : l’arborescence de votre site. Nous vous renvoyons sur notre article : Comment optimiser l’arborescence du site et de son menu pour le référencement naturel

 

# 3/38 Avoir un mot-clé pertinent qui répond à une requête d’internaute dans la balise Title – noté : 8,5/10

Pour bien réussir votre stratégie de référencement naturel, il faut d’abord respecter les principes fondamentaux qui vont vous permettre d’obtenir un meilleur positionnement.

En premier lieu, il est nécessaire de déterminer les expressions clés qui ont un minimum de volume de recherche pour travailler son SEO en fonction.

Pour réussir un bon référencement, il est important de proposer à l’internaute une information de qualité qu’il recherche. Si votre page est focus sur un mot-clé ou une expression clé qui n’est pas recherché par les internautes,cela n’a pas grand intérêt. A l’inverse se focaliser sur des expressions clés très recherchées et très concurrentielles, c’est courir le risque de ne jamais être présent dans les premiers résultats de Google. Il convient donc de trouver une bonne expression clé de niche et de cibler la bonne expression clé. L’outil Cocolyse est un excellent outil gratuit qui vous permettra de trouver des opportunités de mots clés à travailler selon son niveau de concurrence.

On estime en moyenne que les requêtes des internautes tapées dans le moteur de recherche Google se composent en moyenne de 4 mots.

Cette remarque est d’autant plus vraie avec la recherche vocale. Les utilisateurs peuvent rechercher directement quelque chose et obtenir des réponses précises sans avoir à rien taper. Cette tendance impacte aussi les mots-clés puisque les personnes renseignent des phrases entières lorsqu’ils réalisent une recherche. Cela peut donc être une opportunité pour vous. Au lieu de se positionner sur un mot-clé très concurrentiel, pourquoi ne pas travailler son référencement sur des requêtes plus complexes et moins concurrentielles. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous pouvez donc vous positionner sur des requêtes plus complexes que tapent vos futurs clients. De fait, vous travaillerez la longue traîne de votre site.

Comment connaître ses requêtes ? Des outil comme  Textfocus, kwfinder, answerthepublic, SemRush, Cocolyse, pour connaître le volume de recherche d’expressions clés sur Google et de suggestions de mots clés connexes.

La balise Title ou la balise « titre » est une méta donnée qui décrit en premier lieu le contenu d’une page web. Ensuite, cette description envoie un signal bien précis et unique aux moteurs de recherche concernant le sujet traité par la page web.

La présence du mot-clé sur lequel vous voulez être référencé dans cette balise titre est jugée important pour les experts en SEO.

https://www.digitalcorsaire.com/titre-h1-optimise-seo/

 

#2/38 Ne pas dupliquer ou copier du contenu – noté : 8,6/10

Malheureusement, nous observons que le «duplicate content» perdure, par négligence sans intention malveillante. Le guide du “DUPLICATE CONTENT

 

#1/38  Avoir des backlinks entrants autoritaires –  noté 8,8/10

Pour ceux qui n’en savent pas grand-chose, le netlinking est très prisé par les spécialistes du référencement Search Engine Optimisation.

En effet, il renvoie tout simplement au fait de créer des liens. Le netlinking est l’action d’augmenter le nombre de liens hypertextes externes (backlinks) pointant vers une page web que l’on souhaite voir augmenter dans le positionnement des pages des moteurs de recherches. Quoi qu’il en soit, le netlinkling permet d’améliorer la visibilité d’une page en fonction des mots clés sur lesquels les liens ont été créés. Autrement dit, si l’on souhaite vraiment positionner son site web parmi les meilleurs résultats de recherche, il faudra sans doute penser aussi à créer des liens.

Vos backlinks doivent apparaître comme naturels aux yeux des moteurs de recherche. Plus vos backlinks seront pertinent, de confiance et diversifié mieux votre page sera référencée.

Cependant, il y a plusieurs manières de créer un lien : de manière naturelle (mention d’un site, citation d’un site, etc.) ou encore l’inscription sur un site web.

Les annuaires :

Contrairement à ce que l’on pourrait alors penser, il ne faut pas tirer un trait définitif sur une inscription annuaire. Il faut simplement l’utiliser de manière intelligente, et ne pas spammer des centaines d’annuaires, ce qui ne conduirait qu’à pénaliser son propre site. Il faut à cet égard distinguer trois types d’annuaires, qui tous ne requièrent pas la même approche : les annuaires généralistes, les annuaires thématiques et les annuaires locaux. Pour l’inscription dans les annuaires généralistes, nous vous recommandons d’utiliser propulse.io qui est un service qui enregistrera votre établissement sur les annuaires généralistes et en apposant un backlink sur ceux-ci.

Pour connaître des annuaires thématiques et locaux nous vous renvoyons vers rankplus.fr qui liste ces annuaires.

Les commentaires :

Le netlinking en commentaires d’autres sites obéit généralement à l’objectif d’obtenir artificiellement des backlinks dans une logique « d’optimisation » du référencement naturel. Cette pratique est à mener avec prudence. Abuser de cette pratique est une pratique considérée comme du black hat SEO et peut Google pourrait vous pénaliser.

Le site externe :

La meilleure technique consiste à faire en sorte qu’un autre site parle de vous. Attention, nous ne parlons pas ici de Splog.

Nous pouvons vous recommander de faire des articles invités. Proposez à un blogueur influent de publier sur son blog un article que vous aurez rédigé et dans lequel vous ajouterez des liens pointant vers votre blog.

Une autre technique consiste à se faire interviewer par un site média et, en échange, demander à ce que le site ajoute vos références et liens vers votre page.

Participer à des forums est aussi un moyen de gagner des backlinks. En intervenant dans les conversations de forum vous pourrez faire la promotion naturelle de votre page en lien avec la conversation.

Autre technique méconnue : les témoignages. Si vous utilisez des services, demandez à votre fournisseur de publier vos témoignages sur son site avec votre netlinking.

Bref, il existe plusieurs méthodes pour gagner des backlink. Nous vous recommandons l’excellent article de Matthieu Guillotte sur ce sujet de backlink et vous y découvrirez d’autres techniques.

Outil pour surveiller sa concurrence et leurs backlink : http://www.spyfu.com/

Outil pour trouver des emplacement de backlinks potentiels : http://linksearching.com/

Plus vous obtiendrez des liens entrants à vos pages, plus vos pages auront de l’autorité dans la pagerank de Google.

Pour que d’autres webmasters publient le lien de vos pages dans leur article, vos articles doivent être pertinents, apportés une vison ou une information unique.

Outil pour calculer son score d’autorité SEO : https://moz.com/researchtools

 

 

Résumé :

 

Description Score /10
Avoir des backlinks entrants autoritaires 8,8
Ne pas dupliquer ou copier du contenu 8,6
Avoir un mot-clé pertinent qui répond à une requête d’internaute dans la balise Title. 8,5
Présence de maillage interne renforçant la cocon sémantique de chaque page 8,00
Ne pas cacher du contenu dans votre page 8,00
Avoir un site rapide 7,9
Site en responsive 7,8
Avoir du contenu de qualité d’au moins 700 mots sur chaque page. 7,5
Variété des domaines pointant vers le site 7,4
Site en https 7,1
Supprimez les fenêtres publicitaires intempestives sur les mobiles et les interstitiels 7,0
Ancienneté du site 6,9
Dans les résultats de Google, le taux de clic de la page doit être supérieur à la moyenne 6,8
Fraîcheur de la page sur un sujet. 6,7
Vérifier votre orthographe et votre grammaire 6,7
Avoir un fil d’ariane aux pages 6,7
Créer un site riche en pages 6,5
Présence de données structurées (issues de schema.org) sur la page 6,4
Mots clés pertinents en H2, Hn. 6,2
Avoir qu’un titre H1 5,9
Avoir des attributs alt à chaque image 5,9
Avoir un sitemap et l’avoir déclaré dans la search console 5,9
Développer le contenu sur un ton de conversation pour être référencé sur les requêtes de recherche vocale. 5,9
Avoir un robot.txt et l’avoir déclaré dans la search console 5,7
Avoir des avis sur Google my business 5,4
Ajuster vos paramètres dans Google Search Console pour vos URL dynamiques 5,3
Disposer d’un compte Google My Business 5,2
L’url de la page doit contenir le mot-clé ou l’expression clé sur laquelle vous voulez qu’elle soit référencée 5,1
Désavouer des backlinks de mauvaise qualité régulièrement. Conserver un profil de liens sain. 5,00
Une balise title pas plus longue que les recommandations de Google 5,00
Ratio lien dofollow vs nofollow 4,9
Bénéficiez de beaucoup de partages sur les réseaux sociaux. 4,7
Avoir un compte Google Search console relié au site 4,7
Ne pas être hébergé sur un serveur mutualisé. Un site par IP 4,7
Ajouter un balisage Open Graph 4,4
Mot-clé dans la méta description 4,3
Une balise meta description pas plus longue que les recommandations de Google 4,2
Les pages du site doivent être au format AMP 3,9
Avoir un compte Google Analytics relié au site 3,6

Les résultats détaillés de cette enquête sont visibles ici.

 

Conclusion :

Sachez que le travail de référencement SEO est basé sur le long terme.

En ce sens, il faut être très patient et surtout travailler votre positionnement dans la durée. Un audit en SEO par un professionnel s’avère être judicieux pour qu’il détermine votre mapping sémantique, relève les erreurs de méta-desciption, les erreurs de liens brisés, les problèmes de lenteur de votre site, de structure non optimisé, etc..

Cependant, il ne faut pas perdre de vue le fait que la concurrence est rude dans ce domaine et que les autres entreprises cherchent aussi à améliorer leur positionnement sur les moteurs de recherche.

Du coup, lorsque votre positionnement baisse un peu dans les résultats de recherche, ce n’est pas forcément de votre faute. Vos concurrents travaillent aussi à vous détrôner. Le référencement web  est en effet un travail de longue haleine.

Toutefois, soyez conscients que faire reposer toute votre stratégie d’acquisition sur le SEO serait une erreur. En effet, vous avez tout à gagner à déployer une stratégie d’acquisition de contacts grâce à des outils comme l’affiliation, les liens sponsorisés, les réseaux sociaux, etc.

 

Auteur de l'article

Création/ optimisation d’un site selon les normes en UX et neuro-marketing


Découvrez nos service d’agence en neuro-marketing 

Gagnez en trafic, captez des prospects par l’indbound et l’outbond marketing

Découvrez nos service d’agence en lead Generation 

Emparez-vous des premières places sur Google

Découvrez nos service d’agence en SEO