Le concept de Black Hat SEO

Le Black Hat SEO est un système de référencement naturel (SEO) dont les stratégies d’optimisation pour des bases de recherches ont pour objectif de gagner un positionnement optimal sans tenir compte des recommandations et règles éditées par les moteurs de recherche. Il s’agit alors d’une optimisation frauduleuse et sans éthique. Ce concept est à l’opposé de l’expression White Hat SEO.

Le but principal est d’augmenter de façon rapide un positionnement optimal par le biais de ce qu’on appelle la « suroptimisation » d’un site web. Ainsi, le black hat seo s’attèle à tromper la vigilance des systèmes d’indexation de Google à l’instar du Googlebot. Il n’y a aucun respect de la ligne de conduite de Google. Pour des sites qui se conforment à la ligne de conduite de Google, c’est de la concurrence malhonnête et perfide.

Dans ce système de référencement déloyal, on peut par conséquent observer des textes non conformes aux normes de Google telles que des contenus en double forme, des codes très difficiles à lire, un dysfonctionnement de l’algorithme et un crawl très perturbé.   

Le fonctionnement du Black Hat SEO.

La mise sur le web des contenus avec une intention dont le but unique est d’optimiser la position d’un site est une des méthodes approuvées et appliquées par les adeptes du Black Hat SEO. De ce fait, il s’agit des articles spinnés qui présentent sensiblement des similitudes les uns aux autres et ne donnent aucune plus-value étant donné qu’une seule copie offre de façon générale des informations aux recherches faites par les utilisateurs des moteurs de recherche.

La mise sur pied d’un ensemble de sites web fournis par des Splogs,  attribue des contenus de mauvaise qualité au netlinking, qui n’apporte aucun intérêt véritable à l’internaute. Le remplissage de termes clés et la multiplication de textes sont des stratégies faciles à élaborer. La première action n’a aucune influence et la seconde fonctionne normalement dans certains cas. On observe en outre, la prolifération des tags sur des CMS à l’occurrence WordPress qui s’identifie également à un fonctionnement SEO Black Hat. Ceci dans la mesure où, les pages qui sont mises en place de manière automatique ne procurent  pas grand-chose, d’autant plus qu’elles font une compilation des parties d’article.

Par ailleurs, dans leur but effréné d’accroitre la visibilité de leur site, les webmasters tentent de tromper la vigilance des moteurs de recherche en mettant en œuvre ce qu’on appelle des cloaking. C’est un procédé qui consiste pour une même page à afficher deux textes distincts, en fonction de la cible qui est visée. En effet, une version est envoyée aux moteurs de recherche, laquelle surchargée d’expressions clés en rapport avec le domaine d’activité pratiqué. Et une autre version envoyée aux différents visiteurs web.  

L’utilisation de manière abusée de redirection participe au mode de fonctionnement que pratiquent les webmasters afin de faire des manipulations à leur guise sur les résultats de Google et d’autres robots de recherche. Il est également possible de faire un transfert de visibilité tout en gardant son principal site ; site par lequel on convertit des données à l’aide de la redirection 301. C’est un processus qui consiste à acheter des noms des secteurs qui ont atteint un certain âge et qui bénéficient pleinement des liens entrants de meilleure qualité.

Les techniques de Black Hat SEO.

Les techniques de Black Hat SEO, qui vont à l’encontre du White Hat SEO qui fonctionne selon les procédés légaux en se conformant au mode de fonctionnement de Google, afin de référencer un site internet et parfaire sa position sur les moteurs de recherche.

Le black Hat SEO est constitué quant à lui de tout ce qui fonctionnement en non règlementaire à la politique de la plupart des moteurs de recherche dont celui de Google. Le souci constant du moteur de recherche américain à parfaire ses algorithmes dans le but de déceler tous les Black Hat SEO, amène ces hackers à faire des améliorations sur leurs différentes techniques. En violant les normes éditées par Google, le Black Hat SEO, dans son objectif d’optimiser davantage un site internet, va adopter plusieurs techniques parmi lesquelles :

La création excessive de liens ;  il existe de nombreuses possibilités de  mettre sur pieds et de façon automatique un grand nombre de liens qui donne une visibilité optimale d’un site tout en trompant la vigilance des algorithmes de contrôles de Google. Le black hat SEO créé par exemple des réseaux de blog dit PBN (Private Blog Networks) pour générer une multitude de liens dépourvus de sens et de cohérence dans les textes des pages indiquées, ou d’y introduire des liens au niveau des commentaires sur le site. Dans cette optique, il s’agit de ce qu’on appelle Spam de commentaire. Il peut aussi s’agir d’un échange excessif de liens encore nommé achat de liens dofollow.

La technique du cloaking : c’est une technique qui consiste à présenter sur une même page deux contenus distincts ; l’un destiné à aller sur les moteurs de recherche et le plus souvent fournis par une multitude de termes et mots clés. Et l’autre destiné aux visiteurs humains,  qui sont généralement plus agréables à lire, mais moins pertinents en termes de contenus. Pour cela, il faut juste repérer le robot par le biais de sa signature User Agent.

La technique de dissimulation : ici, les contenus qui sont latents aux yeux des internautes sont clairement visibles et lisibles pour des moteurs qui déchiffrent les fichiers HTML et CSS notamment les contenus derrière des images, les contenus sur fond de couleur identique, les polices 0 et des liens situés sur des textes invisibles.

La technique de la redirection trompeuse : c’est une technique qui se fait par l’utilisation des pages dites satellites. Ici, il est aussi possible d’effectuer une redirection d’URL de manière trompeuse. En effet, le contenu affiché aux visiteurs du web ne ressemble en rien au contenu qui s’affiche dans les moteurs de recherche.

Ajoutons à ces techniques, d’autres techniques de Black Hat SEO telles que : le piratage d’autres sites web pour se servir de leurs trafic et notoriété, le Keyword stuffing qui consiste à accumuler une série de mots clés et l’introduction de façon automatisée de liens sans pertinence.

 

A lire aussi :  Fondamentaux pour améliorer son référencement naturel dans Google par 80 experts
A lire aussi :  Pénalité Google : 9 erreurs à éviter sur vos backlinks

Comment les moteurs de recherche mènent une lutte contre les Black Hat SEO ?

Les blacks Hat SEO contribuent en grande partie à l’appauvrissement et au déclin de l’Internet. Ils procèdent à des manipulations constantes des résultats affichés par les moteurs de recherche. Ainsi,  les sites qui sont les meilleurs et pertinents dans leurs domaines, ne sont plus classés en premières positions. Ce qui impacte négativement l’expérience des internautes.

Face à ce phénomène, les moteurs de recherche mènent un combat contre ces hackers, ceci à l’aide d’algorithmes tels que Google Panda et Google Pentium. De plus, ils sont davantage regardants et très malins. L’objectif de l’équipe spécialisée de Google, la Google Search Team est de combattre le spamming et toutes les autres stratégies de Black Hat SEO. Les algorithmes sont mis à jour et sont par conséquent, plus performants, car ils vérifient davantage de nombreux critères par rapport aux années précédentes.  

 

5 Partages
Partagez5
Partagez
Enregistrer
Tweetez